VIP from Grenoble

VIP from Grenoble

Vous ne le savez peut-être pas mais Grenoble est un vivier à stars depuis longtemps. Voici une sélection de mes grenoblois célèbres préférés.

  • On ne peut pas parler de la ville sans évoquer Henri Beyle dit Stendhal. Ecrivain du XIXème siècle, il participe encore aujourd’hui au rayonnement de la ville : un musée lui est d’ailleurs consacré. A la même époque, peu de monde à Grenoble ne rivalise avec lui. Il y a bien Gabriel Ferry qui y est né et dont dix années passées à barouder au Mexique lui ont permis de nourrir ses romans d’aventure. Dans un autre registre, Hector Berlioz occupe une place de choix. Compositeur brillant et chef d’orchestre, il fait partie des maîtres du mouvement romantique. Je dois avouer que je l’ai d’abord découvert en chat trop mignon dans le célèbre dessin animé les Aristochats.
  • La musique est un secteur de prédilection de nos célébrités locales. Un saut dans le temps et on retrouve Michel Fugain. A l’origine d’une belle histoire, il a conditionné la réussite matrimoniale de mes parents grâce à ses slows mémorables Il faut dire que mes parents, à l’époque, n’étaient encore que des enfants, des enfants qui s’étaient trouvés au bord du chemin sur l’autoroute des vacances. Bref, à la maison, Michel Fugain c’est sacré.

michel fugain

  • Différents groupes sont également à évoquer : Pep’s avec une chanson, Liberta, qui fait penser avec nostalgie aux vacances passées, futures et parfois présentes. Sinsemilia s’attache également à donner la pêche. Anecdote personnelle : « Tout le bonheur du monde » a été la chanson la plus utilisée dans mes spectacles de fin d’année lors des fêtes de l’école.
  • Avec un style de musique davantage « pop rock », Calogero, est peut-être aujourd’hui, le chanteur de l’agglomération grenobloise le plus connu. En duo avec le chanteur Passi, la chanson « Face à la mer » dont le titre rend hommage au paysage isérois est un de ses plus grands succès.
  • Grégory Lemarchal, vainqueur de la Star Academy en 2004 au moment où l’émission était à son apogée et dont le succès équivaudrait aujourd’hui à celui de Game of Thrones, a été à l’origine des premiers émois amoureux de nombreuses jeunes filles et, plus sérieusement, a contribué à sensibiliser les français autour de la mucoviscidose, maladie à cause de laquelle il est décédé.

lemarchal

  • Last but not least, j’aimerais également évoquer Amandine du 38, devenue Miss Sing. Je n’ai pas été frappée par son talent musical mais j’ai découvert qu’une page Wikipédia en anglais lui était dédiée. Ce n’est pas donné à tout le monde (Pep’s n’a pas cette chance par exemple) et révèle tout de même d’une stratégie de com’ affutée. En effet plusieurs magazines culturels tels que Les Inrocks se sont intéressés au phénomène, des émissions lui ont également été dédiées notamment 66 minutes sur M6 et une simple recherche Google provoque pas moins de 318 000 résultats. Ses harceleurs peuvent rager : dans 100 ans, quand ils ne seront que poussière, elle sera toujours dans la lumière.