POKEDEX : Le Code Génétique du Dahu

POKEDEX : Le Code Génétique du Dahu

Minute Papillon, mais quel rapport entre le Dahu et Pokémon ?

Si vous n’avez pas encore réussi à attraper un dahu sur Pokémon Go c’est simplement que vous n’êtes pas allé au bon endroit. Seul les joueurs les plus aguerris osent s’aventurer dans les terrains escarpés de l’arc alpin à la recherche des rares petites créatures. Et c’est justement là que se cachent les dahus : Pokémons ancestraux et surtout redoutables. Mais avant de se lancer à leur poursuite il est vital de consulter le POKEDEX et de noter quelques détails.

Pokedex

On connait jusqu’à présent deux types de dahus morphologiquement distincts. Le Dahu Dextrogyre aux pattes plus courtes du côté droit et le Lévogyre aux pattes plus courtes du côté gauche. Les deux peuvent se déplacer verticalement en réalisant une spirale autour de la montagne mais ne tournent pas dans le même sens ! (Vous suivez ?)

Ils ne forment pourtant pas deux espèces différentes car même si cela représente des difficultés très… mécaniques, il arrive parfois que des dahus morphologiquement distincts se reproduisent entre eux. Le résultat en est tout à fait surprenant et fascine les généticiens du monde entier. Si des dahus lévogyre et dextrogyre s’accouplent, leur progéniture est soumise à trois possibilités suivant la loi statistique de Mendel que nous connaissons bien :

  • Dans 25% des cas, le dahuet (petit dahu) sera homozygote ascentus, c’est-à-dire qu’il aura deux pattes plus courtes à l’avant, et deux plus longues à l’arrière. (Étonnant n’est-ce pas ?)
  • Inversement 25% de chances pour que le petiot soit homozygote descentus avec deux pattes plus longues à l’avant et des pattes raccourcies derrières.
  • Les autres 50% seront inévitablement hétérozygotes, souffrant du terrible Syndrome du Balancier : avec deux pattes courtes diagonalement opposées, ils sont littéralement incapables de se déplacer et meurent d’épuisement à force de se balancer désespérément.

Triste sort de même pour nos petits homozygotes qui ne sont pas plus épargnés par la nature. Si les uns ne font que grimper, ils finissent par dégringoler de l’autre côté de la montagne. Les autres qui ne peuvent que descendre se noient inévitablement dans les rivières de la vallée…

Voici pourquoi chers dresseurs les Dahus sont si rares à capturer. Leur espèce est en voie d’extinction. Mais rassurez-vous nous avons une solution. Afin de venir en aide à ces pauvres êtres, nous avons décidé de créer une cagnotte pour financer la production de prothèses adaptées. Ces petites chaussures surélevées placées sur leurs pattes plus courtes permettront aux Dahus de se déplacer dans toutes les directions et même sur terrain plat. Ouvrez-votre cœur ici :

https://www.lepotcommun.fr/pot/xm2bohaw

Sur ce, vous aurez besoin de deux artefacts indispensables avant de partir à l’aventure :

  • Les chaussures Trail Salomon Speed-Run GTX Sense Ultra 3 S-lab Fellcross Advanced Skin Hydro 5 Set. Car pour courir ces terrains pentus, vous méritez le meilleur.
  • La casquette Opus Cap Taude Wanabee, pour le stle, et pour bien se protéger la nuque du soleil pendant ses activités en pleins air.

chaussures trailcasquette

Bonne chasse, vous nous en direz des nouvelles