Grenoble et ses jumelles

Grenoble et ses jumelles

Kaunas, Oxford, Oujda, Sfax, Bethléem, Catane, Chisinau, Innsbruck, Ouagadougou, Phoenix, Oujda, Stendal, Suzhou, Rehovot, Tsukuba, Sevan, Constantine, Halle, Corato, Essen. Non, il ne s’agit pas de chercher l’intrus. Il n’est pas question non plus de se croire dans Matrix et d’essayer de décoder les coordonnées GPS de ces villes. Mais alors quel est le diantre le point commun entre toutes ces villes ? Qu’est ce qui peut bien faire que Phoenix et Ouagadougou se retrouvent sur la même ligne ? Rien d’autre que votre ville Mesdames et Messieurs. Grenoble ne possède pas moins de 19 accords de jumelage et coopération avec des villes à travers le monde. Même si notre city network ne couvre pas (encore ?) l’Océanie, c’est quand même déjà pas mal pour une ville coincée entre les montagnes et où il y a deux skieurs pour un habitant.

Pour en savoir plus sur les coopérations avec ces villes, l’idéal serait de fermer cette fenêtre et d’aller consulter la rubrique dédiée sur le site de la ville. Notre objectif est tout autre. Intrigués par ce nombre important de villes-jumelles et surtout sur leurs caractéristiques très différentes (il est en effet difficile de croire que les tacos sont aussi le plus typique d’Oxford), nous avons voulu creuser sur l’histoire de ces villes et les raisons de notre jumelage avec elles.

map grenoble

La proximité avec Catane en Italie provient du fait que STMicroelectronics, société franco-italienne, soit implantée sur les deux sites. Des employés italiens seraient alors venus travailler à Grenoble, et vice versa. Cependant on a du mal à comprendre comment ces dizaines d’ingénieurs italiens aient tous été reconvertis de façon massive et homogène dans le commerce de la pizza, au point de saturer la ville.
La coopération avec Stendal découle sans surprise des séjours passés par Stendhal dans les deux villes. C’est de cette ville que provient son nom d’artiste auquel il aurait ajouté un « h ». Heureusement qu’il ne nous a pas choisis, Julien Sorel n’aurait surement pas eu autant de succès si son inventeur s’était appelé Grenohble.
Venons-en maintenant à la petite ville chinoise de Suzhou et de ses quatre millions d’habitants. Petite particularité ici, le jumelage a été précédé d’un protocole d’amitié. En effet, la ville chinoise s’inscrivait merveilleusement bien dans l’éco système grenoblois. Si vous avez envie de devenir ami avec quelqu’un, pensez donc toujours à vérifier la compatibilité de vos écosystèmes.

Voici les quelques réflexions suscitées par nos villes copines. Toutes les villes n’ont pas été passées en revue, des liens restent inexpliqués pour nous. Si vous avez la solution, ou simplement envie de vous exprimer, vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article ! La coopération est en effet ici de rigueur.

 

PS : les noms des villes n’ayant pas été écrits sur la carte, cet article est un excellent exercice de géographie.

  • De 0 à 5 bonnes réponses, nous vous conseillons de voler le manuel de géographie de la personne de CE2 la plus proche de vous.
  • De 6 à 10,  ça commence à passer parce qu’il n’y aucune raison de savoir où se situent Essen, Rehovot et Corato (et bien d’autres).
  • De 11 à 15, vous êtes certainement doctorant en géographie et très content que toutes vos connaissances vous aient servi ne serait-ce qu’une fois.
  • Plus de 15 bonnes réponses, vous pouvez surement être le nouveau Jean-Christophe Viktor, présentateur émérite de l’émission culte Le Dessous des cartes, tous les samedi soir à 19h30 sur Arte.

Marion Lazzarini