Le Dahu débriefe Top Chef – Episode du 22/04/2020

Le Dahu débriefe Top Chef – Episode du 22/04/2020

Les semaines passent et les épisodes de Top Chef aussi. Nous nous retrouvons donc aujourd’hui pour notre seconde analyse, qui portera sur l’épisode du Mercredi 22 Avril.

Mais d’abord, resituons cet épisode dans son contexte. Lors de la dernière émission, l’épreuve de la fameuse « boite noire » avait vu s’affronter, en duo, les brigades d’Hélène Darroze et de Michel Sarran (qui nous avait, souvenez-vous, gratifiés d’une performance gustative hors du commun en reconnaissant le Presley de saint jacques) , contre celles de Philippe Etchebest et de Paul Pairet. L’épisode s’était achevé par une victoire des brigades jaune et rouge, conduisant alors Martin, Jean-Philippe, Mory et Adrien dans une nouvelle épreuve, permettant à deux d’entre eux d’éviter la redoutable dernière chance.

Cette épreuve, c’est le chef marseillais Alexandre Mazzia, féru de nouvelles sauveurs et associations, qui l’a imaginée : faire un plat autour du chocolat. Adrien, le protégé de Paul Pairet a une nouvelle fois survolé cette épreuve (lui qui avait déjà obtenu un « coup de cœur » pour l’épreuve autour de la salade) et emporte sa deuxième victoire individuelle consécutive. Forcé de faire un choix entre Martin et Jean-Philippe, le chef Etchebest a choisi ce dernier pour affronter Mory en dernière chance. Malheureusement, bien qu’ayant fourni des efforts considérables, Jean-Philippe s’est vu une nouvelle fois éliminé du concours face à un Mory revanchard et plus accoutumé à cette épreuve.

Les notes de la rédaction :

Martin : 7/10

Toujours exemplaire, Martin enchaine les bonnes performances sans toutefois créer le « coup de cœur ». Bien que techniquement irréprochable, il ne manque à Martin qu’un peu de cœur et de lâcher prise, chose que son chef Philippe Etchebest a bien saisi.

Jean Philippe : 5/10

Revenu récemment dans le concours, Jean-Philippe n’a pas su rattraper la machine déjà lancée à pleine vitesse. Ses assiettes ont été le reflet d’un niveau solide, mais aussi d’un manque de créativité qui lui a une nouvelle fois couté sa place dans le concours.

Adrien : 9/10

Seconde performance magistrale de la part d’Adrien, qui, derrière cet air nonchalant, cache une véritable âme de cuisinier. Adrien nous a encore démontré qu’il maîtrisait parfaitement les associations de saveur saugrenues, mais aussi qu’il possédait une technique parfaite (lors de la réalisation de son caviar d’aubergine, qui, ne nous mentons pas, avait l’air très appétissant). La rédaction est heureuse d’avoir vu le plus atypique des candidats remporter une nouvelle épreuve, et célébrer sa victoire le point levé.

Mory : 6/10

Comme il l’a dit lui-même durant l’épisode, Mory n’a pas su créer la sensation auprès des membres du jury. Ses réalisations lui ont valu d’être encore une fois sauvé du concours, mais il faut avouer qu’il est chanceux de tomber contre un candidat moins expérimenté en dernière chance.

Nous nous retrouverons la semaine prochaine pour le légendaire épisode de la guerre des restaurants, qui promet encore une fois d’être haut en couleurs.