Le Dahu débriefe Top Chef – Episode du 13/05/2020

Le Dahu débriefe Top Chef – Episode du 13/05/2020

Retour sur cette première partie des quarts de finale, durant laquelle se sont affrontés Adrien, Martin, Mallory et David pour tenter de remporter leur place pour la demi-finale.

Les candidats se défient autour d’épreuves toutes aussi innovantes les unes que les autres pour remporter des pass. Les candidats ont besoin de gagner deux pass, soit deux épreuves, pour obtenir leur qualification pour la demi-finale.

On commençait tout d’abord avec une épreuve haute en couleur sous le signe du brûlé avec le chef triplement étoilé, et pour la première fois dans Top Chef, Eric Frechon. Cuisiner précurseur de la modernisation de la cuisine française, en présentant il y a 10 ans un poireau brûlé à la carte de son restaurant, il propose une épreuve aux candidats dans laquelle l’élément principal du plat doit être brûlé. L’enjeu est alors de faire ressortir le goût fumé des chaires réfugiées en dessous de la couche de brûlé, et de parvenir à trouver une harmonie dans le plat grâce à une minutie dans l’équilibre des goûts. Les candidats ont donc du redoubler d’ingéniosité pour trouver le meilleur élément à servir brûlé dans l’assiette. David a choisi l’oignon, pour toucher la sensibilité du chef avec le côté chaleureux de la soupe à l’oignon tout en réalisant une prouesse technique pour faire ressortir l’onctuosité de l’oignon. Malgré les belles préparations de maquereau de Martin, de canard de Mallory et de chou de Bruxelles d’Adrien, c’est bien David qui a remporté ce premier pass.

Pour la deuxième épreuve c’est le fameux Yannick Alléno, chef dix étoiles, qui proposait son défi aux candidats. Véritable adepte des sauces, il a repoussé nos quatre cuisiniers dans leurs retranchements en organisant un premier tour de qualification en utilisant uniquement la sauce du plat. Celui qui aura réalisé la moins bonne sauce ne verra pas son plat être dégusté. Pour cette épreuve, les candidats se sont fait coacher par Yannick Alléno en personne, tandis que leurs chefs ne pouvaient qu’assister à l’épreuve sans donner leurs avis. David qui était pourtant très bien parti, a jugé pertinent d’ajouter une huile de menthe à sa sauce qui est venue la déséquilibrer, fatal pour le cuisinier. La sauce « carin » d’Adrien, évidemment originale,  à base de carotte et d’oursin a indéniablement plu au chef Alléno, il casse encore un fois les codes de la cuisine française. Le jus de volaille aux crevettes grises de Martin a aussi été très apprécié par le chef Alléno. Les candidats ont fourni une épreuve de très haut niveau.

Finalement, ce sont le jus de bœuf monté au beurre d’oursin puis le rumsteck de bœuf rôti qui ont permis à Mallory de décrocher sa qualification puis son premier pass. Nous avons tous été touchés par Hélène Darroze, qui a soutenu son petit Mallou avec tant d’ardeur, et la joie qui a éclaté sur son visage lors de sa qualification. Mais c’est le chef Sarran qui a naturellement explosé de joie suite à la prouesse du jeune Mallory.

L’épisode se termine avec une avance prise par David et Mallory, Hélène a vraiment eu le nez creux au début de l’émission, et un retard que l’on déplore pour Adrien et Martin. Tout peut encore se jouer sur les épreuves de la semaine prochaine et l’affiche de la demi-finale reste indécise.

Mallory Top Chef

Mallory : 8,5/10

Pour ce nouveau binôme qu’il forme avec Michel Sarran, ce fût un épisode contrasté. Sur la première épreuve il a manqué d’audace et de prise de risque en n’osant pas totalement brûler son canard, et est ainsi passé à côté de celle-ci. Sur la deuxième épreuve, en revanche, il a bluffé tout le monde avec son « sabaillon » à l’oursin grandiose. Celui qui s’appelle lui-même « l’outsider » ne le serait peut-être pas tant que ça.

Adrien Top Chef

Adrien : 7/10

Malgré ses prises de risques encore considérables aujourd’hui, on regrette que le candidat phare du concours n’ait pu décrocher de pass durant cet épisode. On ne doute pas que son identité culinaire hors du commun finira par reconquérir les chefs pour lui offrir sa place en demi-finale.

Martin Top Chef

Martin : 6,5/10

La maîtrise technique inégalée du candidat est plombée par un manque de folie dans ses recettes ce qui l’empêche régulièrement de décrocher le coup de cœur. On sait qu’il est capable de grandes choses et sa détermination à toute épreuve est remarquable mais après toutes ces semaines, on finit par douter de sa réelle identité culinaire.

David Top Chef

David 7,5/10

Après une première partie d’épisode remarquable, le candidat qui a pourtant remporté le plus d’épreuves cette année dans Top Chef, nous a déçu ainsi que sa cheffe en rajoutant cette menthe dans sa sauce qui a tué toutes ses chances de qualification. On ne doute pas néanmoins de ses capacités culinaires grandioses et de sa place en quart de finale.