Grenoble ensoleillé, Grenoble fleuri : vive le Printemps à Grenoble

Grenoble ensoleillé, Grenoble fleuri : vive le Printemps à Grenoble

Crédit photo : © Sophie Castellan

Bonjour Printemps,

Aujourd’hui, c’est ton grand jour. Ici, à Grenoble, tu as pointé le bout de ton nez. Avec ton arrivée, rien de mieux que d’observer au loin les sommets de montagnes enneigés et ce beau soleil.

Je me demande alors ce que j’ai envie de faire. Il est encore temps de prendre le TER pour visiter notre voisine lyonnaise ou même partir à Marseille. Mais finalement, j’ai envie de rester. Je viens d’entendre dire que bientôt, peut-être, le cours Jean Jaurès serait complètement piéton, et j’ai déjà hâte.

Nous nous sommes déjà tous posé cette fameuse question dès qu’un rayon de soleil apparaît : que faire à Grenoble au printemps?

  • Vous pouvez (devez) ouvrir le guide du Dahu : pratique et qualitatif, rien de mieux. Et vous laisser tenter par un restaurant, avec ou sans terrasse, on ne refuse jamais l’appel d’un plat que l’on n’a pas préparé.
  • Il faut se rappeler du lieu que l’on abandonne tristement l’hiver : la terrasse. Il y en a beaucoup à Grenoble et pour toutes les heures. En début d’après-midi, le Cymèse, la place Victor Hugo ou encore le O’Callaghan sont parfaitement ensoleillés.
  • Pour ceux qui supportent mal la chaleur, ou reviennent des pistes avec un coup de soleil qu’ils ne veulent pas conserver. Vous pouvez vous rendre au Musée de Grenoble. 900 œuvres et dès le 9 avril : une exposition florale qui nous donnerait presque l’impression d’être dans l’herbe, avec un œil de lynx pour observer les précieux détails de la nature.
  • Pour les gourmands qui se préparent à l’été, (et au maillot), et qui voudraient parler bons petits plats et en apprendre plus. Vous pourrez découvrir le safran dans un atelier au magasin La Bonne Pioche. On goûte avec les yeux et les oreilles : nos papilles en émoi.

Pour les plus rêveurs, on se ballade, on observe et on est contemplatif des arbres qui fleurissent et du soleil qui chauffe notre peau. On en arrive presqu’à cette étape un peu suffisante « mais c’est qu’il fait trop chaud là, non ? ». Mais finalement, le soleil pénètre aussi nos cœurs et nous donnera envie de revoir ses amis dans ce fameux petit restaurant, de s’assoir au soleil pour profiter d’un pique-nique ou bien même de monter à la Bastille observer notre belle ville (que l’on préfère sous le soleil, ne nous mentons pas).

Alors Printemps, s’il te plait, pour tout le bien que tu nous fais, évite de disparaitre trop vite. Merci d’être la saison qui laisse le temps. Le temps de profiter des jours fériés de mai, le temps d’apprécier plus intensément tous les petits plaisirs du quotidien et aussi mais surtout le temps d’attendre l’été avec tant d’impatience.

Merci.

Shanon

2 Liker cet article